Mes tableaux graphitiques

Mes tableaux graphitiques

Exposition de Anna Socha, LE MATIN Du Sahara et du Maghreb, Mardi 3 Mai 1994

BACK TO REVIEWS

Sous le patronague du ministere des Affairs Culturelles et de l’ambassade de Pologne a Rabat, l’artiste Anna Socha, exposera ses œuvres a la gallerie Bab El Kebir des Oudayas du 2 au 15 mai. La vernissage a eu lieu ie 2 mai.

Deux aspects de la creativite d’Anna marquent son œuvre ils se fecondent et suscitent differentes associations d’idees et reflexion.

Le premier aspect de cette creativite est une projection proprement artistique. Les tableaux, tres simples, les plus souvent monumentaux, se composent de plusieurs panneux verticaux en papier special, de tres grand format, tendus en bas par une baguette de bois, ni emprisonnes dans des cadres ni applatis par des verres. Ils sont impressionnants.

Cette forme de presentation rend le contat entre l’observateur et le tableau plus intime et plus direct. L’absence de cadre limitant le champ de vision suggere la presence circulaire d’un “paysage specifique”. C’est la forme dessinee originelle d’une œevre artistique des temps presents. Les œuvres ainsi realisees dans l’exposition attaquent l’observateur, le traquent comme dans un piege par cette mise en situation actuelle.

Comment Anna faite-elle pour nous transmettre le sens, le contenu, la teneur de son œuvre?

C’est le second aspect de cette creation originalle et engagee; l’aspect qui doit nous toucher avant le denouement artistique de l’œuvre, c’est un probleme purement ecologique. De fason irrationelle et possessive, sans tenir compte des technologies de la civillisation contemporaine, l’homme veut a tout prix – sans reflechir aux consequences – exploiter et profiter de la nature pour acquerir a moindre prix l’energie et les autres biens naturels, sans se demander si c’est bnefique et profitable pour les generations futures et pour les autres usagers de la planete Terre.

L’etalage de tourbillons de boues fummes, nuages et gaz de combustion ne nous predit rien de bon… Les rares trainees de lumiere qui y penetrent construisent une dramaturgie dans les tableaux et ne proposent rien au dela de ce drame qui se joue sous nos yeux : le drame de la vie menacee.

La serie a part du cycle “NON” dans les couleurs gris-noir, peutetre beaux mais profondement tristes, exprime les effets mortel et durables des armes nucleaires; le beau “Champignon Atomique” provoque notre repuguance et nos protestations.

Maos nous trouvons aussi dans chaque œuvre une certaine brillance, lueur d’esperance et meme de joie.

Inutile de rappeler la symbolique de la lutte entre la lumiere et les tenebres, entre le Bien et le Mal.

Voici une exposition claire, d’un optimisme communicatif, mais pas uniforme, comme toute creation de valeur. Son titre “Environnment” suggere ecologie.